« Un arbre », poème

UN ARBRE

Etre est un geste simple pour toi ;
Que suis-je que désordre, fébrile feu,
Ou crispation sauvage au prix de ce
Sensuel dénouement – de ce miel

Sur la hanche du temps étiré, détendu.
Cœur, croisière, crue… les mots
S’entre-dévorent, qui enflamment
Ce rameau de mémoire, ton nom.

– Ange d’adoration, sur chaque maille
De l’air tu vis penché, et chaque cri
Grandit en fleur entre tes mains.

Et comme toi par le soleil mon crâne
Sera-t-il fendu ? laissant briller dans
Le feuillage les plus simples symboles.

© Maxime Durisotti, juin 2008

*

Paysage aux trois arbres

Illustration : Rembrandt, Paysage aux trois arbres, eau-forte, 1643

2 thoughts on “« Un arbre », poème

  1. versionscelestes dimanche 22 juin 2008 / 20:19

    Bonjour,

    Est-il possible de reproduire ton poème sur mon blog?? On citera, bien entendu, le nom de l’auteur.

    Le poème sera accompagné d’une traduction vers l’espagnol, que tu pourras aussi reproduire sur ton blog.

    En attendant ton autorisation
    sur la toile et la tradition
    reçois mes cordiales salutations.

    Versions C.

  2. versionscelestes dimanche 22 juin 2008 / 20:23

    Mon mail (je crois que tu pourras aussi le voir quand tu recevras mes commentaires):

    versions.celestes@hotmail.com

    à bientôt sur la toile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s